pochon made in clemence
Nos bonnes adresses,  Nos conseils et astuces,  Zéro-déchet

L’AMAP ou Comment consommer local et pas cher ?

J’ai expérimenté l’AMAP pendant 1 an, quand je suis arrivée à Angers. Cette solution a eu bien des avantages pour moi en tant qu’étudiante mais aussi en tant que personne engagée.

Et si associer écologie et économie n’était pas si compliqué au final ? 

Dans cette article, tu vas apprendre :

-Ce qu’est une AMAP

-Comment fonctionne une AMAP

-Les avantages et inconvénients d’une AMAP

Qu’est-ce qu’une AMAP ?

AMAP = Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne

Une AMAP est une association qui a pour but de valoriser et favoriser l’agriculture paysanne et biologique. Le principe est de créer un lien direct entre producteurs et consommateurs. Zéro intermédiaire, seulement l’association pour faire le lien entre vous ! En 2018, elles étaient plus de 2500 en France. Et le chiffre croît année après année.

Le producteur s’engage à te fournir sa production locale, fraîche et qualitative chaque semaine et en tant que consommateur, tu t’engages à lui acheter à un prix équitable et en payant par avance.

En fait, c’est une histoire d’engagement.

En tant que consommateur, tu pré-achètes la production pour une période donnée. Et les producteurs te fournissent des paniers chaque semaine (légumes, fruits, oeufs, produits laitiers…) selon tes contrats !

Un maraîcher de l’association témoigne : “On a semé des poireaux en mars et on savait déjà qu’on les avait vendus à 150 familles autour de chez nous”. C’est ça le principe de l’AMAP !

Grâce à l’engagement des consommateurs, les producteurs sont sûrs d’avoir une rémunération, une garantie financière. C’est génial, non ?

En AMAP, on partage des valeurs communes qui forment les 3 piliers du Développement Durable : écologie, économie et social. (Comme chez Made In Clémence 😉 )

  1. Pas de standardisation des aliments : Contrairement à la grande distribution, en AMAP on accorde moins d’importance à la standardisation des aliments ; tout ce qui est produit est consommé (avec les grandes surfaces, ce peut être jusqu’à 60 % de la récolte gaspillée car les produits ne sont pas assez “beaux”). C’est plus valorisant pour le producteur et moins cher pour toi. Et oui ! Car les coûts sont reportés sur la totalité de la production (et pas seulement 40%).
  1. Une agriculture paysanne et biologique : Les AMAP s’inspirent de la charte de l’agriculture paysanne et du cahier des charges de l’agriculture biologique (beaucoup de producteurs possèdent le logo AB en AMAP). En AMAP, on recherche des aliments sains, produits dans le respect de l’Homme, de la biodiversité et du rythme de la Nature.
  1. Un prix équitable : Le prix du panier est fixé de manière équitable. Il permet au producteur de couvrir ses frais de production et de se dégager un revenu décent, tout en étant abordable pour toi. Il est en général proche de celui d’un panier composé de la même manière en grande surface, mais tout en étant bien meilleur que ce soit en termes de production ou de qualité !

Une consommatrice de l’AMAP témoigne : “Je préfère que ce soit le producteur qui soit rémunéré plutôt qu’une grande surface, un transporteur…”

  1. Des bons produits accessibles à tous : L’idée de l’AMAP est aussi de pouvoir être accessible à tout le monde. Si tu as de faibles revenus, différentes possibilités de règlement existent : mensualisation des encaissements des chèques, réduction du prix du panier en échange d’une aide à la distribution… A toi d’en discuter avec ton AMAP et voir ce qu’il est possible de mettre en place.

Comment fonctionne une AMAP ?

-Rends-toi sur http://www.reseau-amap.org/

-Clique sur l’onglet “Trouver une AMAP”

-Sélectionne ton département

-Clique sur l’AMAP la plus près de chez toi

-Une fiche contact apparaît. Envoie un e-mail ou téléphone à l’AMAP pour la rejoindre ! 

Imaginons que ça y est, tu as rejoint ton AMAP locale. Déjà, bravo à toi !!

Tout d’abord, tu vas devoir choisir les produits que tu souhaites récupérer chaque semaine. En fonction des AMAP, le choix est plus ou moins vaste : légumes, fruits, produits laitiers, œufs, viandes, poissons…

 

Quand je faisais partie de mon AMAP angevine, je prenais des légumes, des fruits, du fromage, des yaourts, de la crème fraîche et du jus de pomme. Un régal !

En fonction de tes choix, tu vas signer avec chaque producteur un contrat. Tu sais, celui qui t’engage toi et lui. C’est une sorte de mariage, mais pour une période donnée…! Tu devras faire un chèque pour chaque mois et ceux-ci seront encaissés au fur et à mesure.

Super, les papiers sont signés ! Maintenant, il est temps de récupérer ton panier.

Chaque semaine, tu vas te rendre au point de rdv donné, au jour et à la tranche horaire indiquée. Et hop, c’est du Drive en fait : rien à faire, juste à récupérer et te régaler !

Depuis le début, je te parle d’engagement. Alors voyons ça.

Les engagements du consommateurs :

  • Je paye ma part de la récolte à l’avance. Cela inclut que je soutiens la ferme dans ses difficultés mais aussi que je partage les risques et les bénéfices de celle-ci pour la saison à venir.
  • Je viens chercher mon panier au jour et à l’heure prévus. Je préviens si je ne peux pas prendre mon panier (retard, vacances, etc.) et je conviens d’un arrangement selon les possibilités qui ont été définies au début de la saison.
  • Je communique en toute franchise et liberté mes bonnes remarques, mes questions ou mes insatisfactions directement auprès du producteur et du coordinateur, pour qu’ils puissent examiner ensemble si des explications ou des améliorations sont possibles. (Ça c’est top ! Impossible de dire quoi que ce soit au producteur d’un légume acheté au Super U…)
  • Je partage mes idées et mes initiatives avec les producteurs et les autres consommateurs afin d’améliorer le fonctionnement du projet.

Les engagements des producteurs :

  • Produire une diversité de légumes et d’autres éléments, si possible, pour composer des paniers variés.
  • Livrer les produits au jour et à l’heure dits.
  • Aviser les autres producteurs et les consommateurs en cas de problèmes exceptionnels qui affecteraient la livraison ou toute activité : problème climatique grave, maladie, etc.
  • Être ouvert pour expliquer le travail de la ferme aux autres producteurs et aux consommateurs.
  • Prendre en compte les remarques et les besoins des autres producteurs et des consommateurs.
  • Dans le cas où il ne peut satisfaire à une demande, en expliquer les raisons. 
  • Effectuer une évaluation à la fin de la saison.

Les avantages d’une AMAP

Je mange des aliments frais : Fraîchement cueillis (en général le jour ou la veille de la livraison), les produits ont pour avantage d’arriver frais dans nos assiettes, grâce à l’absence d’intermédiaires (pas de long temps de stockage des aliments en magasin, par exemple) et grâce au temps de transport réduit (AMAP permettent la consommation d’aliments de proximité, c’est-à-dire locaux).

Je prends soin de ma santé : En AMAP, on produit localement et donc de saison. L’avantage, c’est que les fruits et légumes de saison sont cultivés dans des conditions optimales, ce qui permet le développement au top de leurs nutriments. Résultat : les produits de saison ont tendance à être plus nutritifs et donc meilleurs pour ta santé. Le respect de la charte de l’agriculture paysanne et du cahier des charges de l’agriculture biologique certifient aussi des modes de production plus sains pour ton corps.

Je protège l’environnement : Les AMAP encouragent la consommation d’aliments produits localement. On réduit les transports entre les intermédiaires et donc on réduit les émissions nocives de gaz à effet de serre qui mettent en péril notre planète. Le respect de la charte de l’agriculture paysanne et du cahier des charges de l’agriculture biologique réduisent aussi l’utilisation de pesticides, d’engrais chimiques et de substances nocives. Et ça c’est top pour les sols !

Je suis solidaire : En consommant les paniers de l’AMAP, tu favorises le lien social entre toi et  les producteurs locaux : un lien perdu depuis le développement massif des supermarchés et de la production en masse. Tu donnes aussi un revenu décent aux producteurs (et tu peux en être fier.e !)

Je fais une action citoyenne : Consommer via une AMAP, c’est soutenir l’agriculture française et l’économie locale. Tu agis aussi à recréer du lien entre la ville et la campagne. Un bel exemple !

Je fais des économies : Moins d’intermédiaires, moins de coût, des produits moins chers ! L’équation est simple, non ? Avec le circuit court, il y a moins de dépenses dans les transports de marchandises, la conservation et la préservation des aliments. Le prix moyen des paniers en AMAP se situe aux alentours de 5 à 15€ pour un panier de 2 personnes, ce qui permet de rendre plus accessible la consommation de fruits et légumes bios et de saison.

 

Dans mon souvenir, le panier était à 9€ dans mon AMAP et j’en avais pour toute la semaine sans soucis, voire plus parfois.

Je fais des découvertes : Pâtisson, courge, panais et autres légumes et fruits anciens sont mis à l’honneur par les producteurs locaux. Une palette bien diversifiée qui te donne l’occasion d’en manger et de leur offrir une place dans ton assiette. 

Pour l’anecdote, je me suis retrouvée plus d’une fois avec un légume dont je n’avais aucune idée de ce qu’il pouvait être… 

(Dans ce cas, on appelle Papy, il a souvent la réponse !)

Je peux faire confiance : Tu connais le producteur et il se doit d’être transparent sur ses pratiques agricoles. Tu peux même aller visiter la ferme si tu le souhaites et bien sûr, poser toutes les questions que tu veux !

J’éduque mes enfants : Etre proche des producteurs, c’est pouvoir montrer à tes enfants d’où viennent ce qu’ils ont dans leur assiette, comment cela est produit et qui s’en occupe. Une belle occasion pour apprendre directement sur le terrain.

Je réduis ma charge mentale : Chaque semaine, ton panier est prêt. Tu n’as plus qu’à le récupérer ! Pas besoin de te demander ce que tu as à acheter, et ça c’est vraiment top ! Tu verras que les quantités varient en fonction de la production : tu te retrouves parfois avec un panier qui déborde et d’autres fois avec un panier amoindri. C’est le jeu.  

Les inconvénients d’une AMAP

Je n’ai pas le choix de la composition de mon panier : Les fruits et légumes dépendent de la saison et de la récolte. Il y a donc un risque que tu te retrouves avec des produits que tu n’aimes pas ou que tu ne connais pas… Heureusement, si tu es prêt à essayer de nouveaux aliments, internet est une source d’informations importante. Tu peux très facilement et vite y trouver des informations détaillées sur les aliments ou encore des idées recettes ! Certains producteurs proposent également à leurs clients des newsletters ou des fiches produits avec des idées de recettes à essayer. Pas mal, non ?

Je dois m’engager sur le long terme : Les contrats sont généralement de 6 mois à 1 an et tu dois venir chercher ton panier chaque semaine. Cela signifie que si tu pars en vacances, tu dois trouver un remplaçant pour venir chercher ton panier ou le céder aux autres consommateurs.

 

Dans mon AMAP, nous avions le droit à 2 jokers par an. Chaque année, nous ne payions que 50 paniers au lieu de 52 (vu qu’il y a 52 semaines dans l’année) et nous posions nos 2 jokers aux dates qui nous arrangeaient. Pour les autres fois, j’ai envoyé de la famille ou des amis et je leur offrais le panier en échange de leur déplacement.

Parfois, je dois donner de mon temps : Comme toute association, il faut des membres pour la gérer et un conseil d’administration. Chaque année, un bureau est élu. Tu peux en faire partie si tu le souhaites mais ce n’est pas obligatoire. Certains membres sont aussi présents lors des distributions pour assurer le bon fonctionnement. Encore une fois, tu peux venir aider que ce soit sur la base du volontariat ou si le besoin est présent.

En général, les distributions durent 1 à 2h. Avec les autres consommateurs, nous avions un planning et je devais tenir le créneau de distribution 3 fois par an. Ce qui est très peu au final. 

Je dois être disponible pour aider les producteurs : Il faut être disponible pour aider un producteur victime d’un sinistre quelconque et qui sollicite l’aide des autres producteurs et consommateurs. Personnellement, ça ne m’est pas arrivé.

De mon côté, j’y vois plus d’avantages que d’inconvénients. Mais je t’invite à tester et à te faire toi-même une idée !

Comment trouver une AMAP près de chez soi ?

En 2018, plus de 2500 AMAP ont été répertoriées en France. Ça te donne de fortes chances d’en trouver une près de chez toi, non ?

Pour le savoir, c’est très simple. 

 

-Rends-toi sur http://www.reseau-amap.org/

-Clique sur l’onglet “Trouver une AMAP”

-Sélectionne ton département

-Clique sur l’AMAP la plus près de chez toi

-Une fiche contact apparaît. Envoie un e-mail ou téléphone à l’AMAP pour la rejoindre ! 

Clémence pour Made in Clémence

Qu’est-ce que Made In Clémence ?

Chez Made In Clémence, nous avons pour mission de valoriser les déchets textiles ! ♻️

Alors, prêt.e à entrer dans la démarche ? 👇

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Yeah ! Tu es inscris ! A bientôt 🙂

🌱 Les conseils de Clémence ! 🌱

👇 Inscris-toi gratuitement à notre courrier mensuel et reçois les meilleurs conseils et astuces zéro déchet de Clémence ! PS : C'est une experte…!

(Et chez nous, pas de spam ! On est plutôt contenu de qualité vois-tu...)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.